Rechercher
  • Juliette Plitta

Jus de canneberge contre les infections urinaires

La canneberge ou en anglais « cranberry », dont le fruit en baies rouges rappelle la myrtille. En Amérique du Nord, la canneberge était présente à l’état sauvage bien avant l’arrivée des premiers colons européens. Elle faisait partie notamment de la diète des Amérindiens qui l’utilisaient aussi pour le traitement de différents problèmes de santé et pour la conservation des viandes et des poissons.


D’un point de vue macronutriments, la canneberge est un petit fruit très intéressant. Si ses teneurs en protéines et en lipides sont négligeables, elle est source de glucides rapidement assimilables par l’organisme. La canneberge est également source de fibres, idéales pour favoriser le transit et le confort intestinal. Elle est une excellente source de vitamine C antioxydante, de bêta-carotène, de potassium et de vitamine K. Elle a donc toute sa place dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.


La saveur acidulée de la canneberge en fait un ingrédient original à ajouter aux petits plats du quotidien. Rempli d’antioxydants, son jus rafraîchissant préviendrait les infections urinaires. Les canneberges peuvent se trouver facilement surgelées, séchées ou en jus tout au long de l’année. Elles sont disponibles fraîches au moment des fêtes de fin d’année, c’est donc la période idéale pour les cuisiner.


Pour lutter contre les infections urinaires

La canneberge possède des vertus de protection contre les infections particulièrement celles du système urinaire chez la femme, car elle contient un certain type de flavonoïde empêchant les bactéries de se coller aux parois du canal urinaire. Les infections urinaires comptent parmi les infections bactériennes les plus courantes. Elles touchent de façon récurrente 25 % des femmes.



La bactérie E. coli, qui cause 80 à 90 % de ces infections, devient de plus en plus résistante aux antibiotiques. Les dernières recherches montrent que les composés antibactériens de la canneberge agissent sur 80 % des bactéries résistantes aux antibiotiques.


Pour combattre les infections

Selon les chercheurs, boire 240 ml de jus de cranberries par jour réduirait de 40 % le risque de récidive chez les femmes touchées par les infections urinaires à répétition et permettrait de réduire la consommation d’antibiotiques. En effet, la canneberge contient un type unique d’une substance naturelle qui, à la manière d’un antibiotique, empêche les bactéries responsables des infections de coller aux parois de l’urètre.


Pour rappel : l’hydratation joue un rôle très important dans l’apparition des infections urinaires, il est recommandé de boire au minimum 1.5 L d’eau par jour par personne.

0 vue0 commentaire