Rechercher
  • Juliette Plitta

Saison de la cerise, les bonnes raisons d'en manger régulièrement


La saison des cerises est ouverte, de mai à juillet elles annoncent le retour du soleil et l’arrivé de l’été. Il existe toutefois différentes variétés, les cerises sucrés fraichement cueillis à déguster cru, en jus ou en salade mais aussi les plus acides qui sont quant à elle généralement cuite pour ravir nos papilles en gelés, compotes, sauce ou même en tartes.


Ce petit fruit par sa taille cache de grandes vertus nutritionnelles. La cerise douce et acidulé ont toute d’eux une grande richesse en vitamine C, comme beaucoup de fruits et légumes. C’est un vrai cocktail d’antioxydant.


Il existe plus de 600 variétés de cerises à travers le monde. Celles que l'on trouve le plus souvent sur nos étals Français sont la Burlat et la Bigarreau.


Plus largement les bien fait ce fruit est caractéristiques par une richesse en :

- Glucides ; Est la première source d’énergie pour notre corps.

- Source d’antioxydants ; Les anthocyanines, qui lui donnent sa couleur rouge (plus la cerise est rouge, plus elle en est riche). - Source de vitamine A et C ; La vitamine C permet ainsi de renforcer le système immunitaire et vous permet de mieux résister aux diverses infections, tandis que la vitamine A protège la peau et les yeux. En consommant environ 120 g de cerises, vous couvrez 20 % de vos apports journaliers en vitamine C et 25 % en vitamine A.

- Source de fibres ; Booste le transit

- Source de micronutriments ; calcium, phosphore, magnésium, zinc et cuivre.


Pour bien conserver les nutriments :

Au réfrigérateur : pas plus d’une semaine, dans le bac à légumes, en veillant à les éloigner des aliments à forte odeur. Sortez-les 30 minutes avant de les servir et lavez-les au dernier moment pour éviter qu’elles ne s’abîment.


Au congélateur : dénoyautées ou non, il faut bien les assécher après les avoir lavées et on les étale sur une plaque au congélateur. On les enferme ensuite hermétiquement dans un sac à congeler.


Le petit plus, tout est bon dans la cerise :

Les pédoncules (queues de cerises) qui contiennent des flavonoïdes et des sels de potassium se préparent en décoction, indiquée notamment pour les infections urinaires par leurs vertus diurétiques (qui élimine les toxines par les voies urinaires) aide ainsi a détoxifier l'organisme. Les pédoncules stimulent le bon fonctionnement des reins.


Les noyaux, après transformation spécifique, sont utilisés dans certains coussins ou en tapis de siège pour lutter contre des douleurs articulaires.


Quelques idées pour raviver vos papilles :

- Ajoutez les fruits frais aux céréales du matin, ou servez-les en collation avec du fromage blanc, des morceaux d’ananas et des noix ;

- Desserts : tartes, gâteaux, muffins, crêpes, gaufres, soufflés, glaces, sorbets, fondue au chocolat : les idées de préparations sucrées ne manquent pas pour apprêter la cerise. La plus simple de toutes est certainement le clafoutis, qui consiste à verser une pâte faite de farine, d’œufs, de lait et de sucre sur un fond de cerises, et d’enfourner ;

- On les sert en salade avec de jeunes épinards, des carottes finement râpées, du concombre et des arachides rôties non salées. On arrose d’une sauce au vinaigre de riz, zeste de citron et d’orange, gingembre, jus d’orange, ail et tamari ;

- Entrée au fromage : coupez un camembert ou un brie dans le sens de l’épaisseur. Préparez une farce avec des cerises séchées, des noix de pacane, du beurre et du thym. Étalez la préparation sur une des moitiés du fromage, recouvrez de l’autre moitié. Servez avec des biscottes.


Attention à ne pas en manger de trop grosses quantités en une fois. Le système digestif pourrait en souffrir en raison de ses effets laxatifs avec une sensation de ballonnement, de douleurs abdominales ou de diarrhée.

2 vues0 commentaire